mardi 5 juillet 2011

petite chaise à la plaque

Il s'agit ici de montrer les différentes étapes de la fabrication d'une petite chaise (25 cm environ) en utilisant une des techniques du travail à la plaque 

Préparation des plaques : blocs de terre étalés au rouleau que je laisse durcir entre des plaques de bois et des feuilles de journaux. Je les laisse durcir jusqu'à une consistance "cuir".



plaque d' 1 cm d"épaisseur pour les pattes de la chaise
plaques de 0,5 cm d'épaisseur pour l'assise, le dossier et les renforts entre les pattes




Découpe de l'assise et mise en place de la première patte :
Pour que celle-ci se raccorde correctement, je "guilloche" l'assise ainsi que la patte (petites griffes croisées)



Je pose de la "barbotine" (terre en miette mouillée d'eau pour obtenir une "colle" crémeuse) sur les parties guillochées de l'assise et de la patte. Puis je pose délicatement la patte sur l'assise.





Pour s'assurer que la patte tienne au séchage et à la cuisson, je soude les deux parties par l'ajout de petits colombins (boudins de terre) que j'étale d'un coté (patte) et d'autre (assise) :





Même opération pour la deuxième patte.
Puis mise en place d'un renfort entre les pattes pour quelles tiennent entre elles.
Ce renfort est une petite plaque coupées au millimètre près pour qu'elle s'imbrique parfaitement entre les pattes. 
De la même façon que l'on soude les pattes à l'assise, il faut souder les renforts aux pattes et à l'assise . Donc guillochage, barbotinage, colombinage et soudures (peut-être suis-je entrain d'inventer des mots..?!?)










Mise en place des 2 autres pattes (arrières) : même déroulement







Puis le dossier :

Le séchage et la cuisson restent des étapes délicates sur ce type de montage car les pattes vont très probablement bouger et risquent de se tordre ... à suivre...

1 commentaire:

  1. Merci pour ce blog d'une fraicheur absolue ! toutes ces explications sont très utiles, merci et bravo pour votre travail, j'adore votre poésie

    RépondreSupprimer