samedi 24 avril 2010

animation "RAKU"

Par cette belle journée d'avril, nous sommes plusieurs membres de l'association "TERRETOUS" à nous retrouver pour animer une séance de cuisson "raku".

Le "RAKU" est une technique millénaire qui vient du Japon. L'une des ses variantes consiste à retirer les pots incandescents cuits entre 900° et 1000° et à les plonger immédiatement dans les débris végétaux  et de l'eau. Les brusques changements de températures et changements chimiques font craqueler l'émail et vont d'un noir profond jusqu'à des teintes irisées chatoyantes.

Pour information, "Terretous" est une association de potiers et céramistes du nord et d'ailleurs ... qui souhaite promouvoir la création céramique. Elle propose au cours de chaque année des sorties à des expositions ou à des marchés céramiques (en prévision : Andenne en Belgique, St Sulpice à Paris). Elle propose également des conférences, des expositions didactiques, des animations "raku"...  Et tous les deux ans elle organise "la biennale de la céramique de Steenwerck" ( la prochaine en mai 2011)

Mais revenons à l'animation raku :

PREMIERE ETAPE : décor du bol à l'émail (le bol ayant déjà subi une première cuisson)


ici une petite fille s'applique à poser l'émail au pinceau

voici un bol sur lequel on vient d'appliquer un décor .

les différents bols sont posés sur une grille quelques minutes pour que l'émail sèche bien


DEUXIEME ETAPE : le four

les pièces sont posées au fond du four sur une légère couche de sable, puis le four est refermé.

Le four est mis en route. Allumage du bec de gaz, la flamme donnant directement dans la cavité où se trouvent les pièces. Puis montée en température jusqu'à  900°/1000°. Les pièces et toute l'atmosphère du four devenant alors d'un magnifique rouge-orangé incandescent (malheureusement je n'ai pas pu prendre cela en photo)


TROISIEME ETAPE : les pièces sur un lit de copeaux


 les bidons avec un fond de copeaux de bois , prêts à accueillir les pièces brûlantes


Défournement avec précautions, les pièces sont mises de suite sur les copeaux . C'est à cette sortie brusque à l'air libre que l'émail se craquelle.
Les bols à peine posés sur les copeaux de bois, ceux-ci s'enflamment . Les flammes sont étouffées par le couvercle pendant quelques minutes. C'est alors que l'oxyde de carbone se dépose partout où il n'y a pas d'émail, ainsi que dans les craquelures qui se sont formées à la sortie du four.


QUATRIEME ETAPE : les pièces sont sorties des cendres pour être plongées dans l'eau

quelques bacs remplis d'eau salies par les cendres


 Nettoyage au tampon grattant, ce qui permet d'enlever les cendres , mais c'est aussi le moment ou se fixe le carbone.


CINQUIEME ETAPE : on admire !

 ET on peut y boire le thé ! ... ou le café, qui me semble-t 'il, a plus d'adeptes dans notre région ...

2 commentaires:

  1. Passionnant ! Un coin du voile levé. Merci pour cette démonstration virtuelle mais vivante.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo, mais je me pose 2 questions: la flamme du bruleur touche t-elle les pièces? le sable au fond du four, ne fond-il pas à cette température?
    Merci de me répondre, cordialement.
    Isaure

    RépondreSupprimer